15 h d’une vie sur les routes en « Ecuador »

Étiquettes

,

Combat matinal : Les fourmis attaquent notre pain quotidien, faut se défendre 

-C’est quand même plus sympa que les « Cucarachas » (cafards) !

-Ils avaient envahis le camion !

-On a eu un mal de chien à s’en débarrasser… Heureusement c’était des petits cafards, pas les gros de 5/6 cm !

Café trop chaud,

Nuit trop chaude,

Pluie trop forte…

Dure nuitée sous l’Equateur pour l’homme blanc

Le moteur s’élance, la route défile, vie quotidienne s’étire au long cours

Une écharpe pour les cervicales, un volant pour rouler, un grain de folie pour le reste!



Sur les routes, la conduite n’est que surprise !

Les gros camions américains White, Mack, les voitures Toyota, Hundai, le goudron parfait, l’Equateur étale son « américanisation »…

Cavale n’est plus dans le coup!

Nous non plus! On fait au mieux… En Equateur il n’y a pas d’assurance pour les véhicules des étrangers..

Pas drôle…

Les fous du volant jouent les virtuoses.

Chacun veut impressionner le camion du « gringo »

Cavale avec fierté (et avec ses 400CV) fait comme papy, de la résistance…

Les camions croisés ou suivis crachent de leurs poumons de fer des volutes noirâtres,

Les nôtres crachent les particules.

Le carburant est pourri!

Un baobab local, étrange, l’Afrique c’est loin !

Baobab? on dirait des arbres « bouteilles »

Arbres troncs au feuillage absent ou presque, inquiétants ? 

-sont-ils malades ?

Ce sont les derniers spécimens d’une forêt primaire équatorienne, chapeau bas!

…. Plus de commentaire, on découvre 


35°/36° fait vraiment chaud dans les collines

Les pneus Michelin s’usent plus que raison

Double sueur,

Faut qu’ils tiennent encore 8 000 km… Montévidéo c’est loin

et ici en Amérique du Sud, le remplacement de mes chers,( très chers !) pneumaticos Michelin est impossible, ils ne sont pas importés….

150 l de diesel pour 39,5 euros ! on oublie vite nos pompes à carburant

Les gilets jaunes devraient venir ici, cela les calmerait peut-être (est-ce possible ???)

M.. ! un porche d’une ville à la déco délirante

-LA hauteur ? OK?

-Je passe

-Ouf !

Au loin le Pacifique est de plus en plus turquoise, 

La plage, les pêcheurs et leur dur labeur, quelques poissons pour vivre le quotidien sont dans les mailles.

Je suis un peu fatigué, la conduite m’use, me lamine… Faut pas vieillir

-Faut faire avec !

-Pas vrai ?

-C’est vrai me glisse Claude d’une voix éteinte. 

-Faut trouver un lieu pour notre halte nocturne.

On cherche, comme tous les soirs

Usant…

Une place sous un réverbère, des paillotes sur la plage de sable blanc, quelques cocotiers


On distribue des bonsoirs pour « sentir l’ambiance » si aucune réponse, la loi : tu pars !

-Tu te rappelles, à Saraguro, les gens que l’on saluait nous tournaient le dos

-C’était des « Saraguro » un peuple du lac Titicaca déplacé par les incas (déplacement forcé pour l’asservir)

-Ok mais la nuit, ils nous ont crevé un pneu !

-Pas cool, il y a des cons partout !

-Buon tardes ! ouf… on nous répond, même avec des sourires…

Sur la plage, des cailloux bleu turquoise sont semés divinement.


Ils sont beaux devant la blancheur d’écume de mer … pacifique….

Des pélicans rasent les vagues, comme d’hab !

Les frégates plongent sur des poissons distraits, pas de chance pour les rêveurs !

Signes de quiétude ? faut bien se rattacher à quelque chose pour choisir son camp

L’endroit est beau avec sa vie sans artifice

Et ici il y a un vendeur de pizza ! Trop bien

-T’es d’accord

-D’accord, on stoppe.


Avec élégance, des surfeurs caressent les vaguent,

Disparaissent, désarticulés dans l’écume…




…et sur le sable, des familles pataugent dans les eaux chaudes.

La vie du soir est sur la plage



Oui c’est calme

Enry, Gabriel, Paolo les surfeurs de Puerto Cayo viennent nous voir



Echanges (avec notre espagnol hésitant !)

-Vous surfez bien !

-Gracias amigos gringos

-Pas gringos ! francese !

-Bien.

-C’est tranquilo ici ?

-Mucho tranquilo !

-A demain pour l’échange de photos 

Un camion rouge défraichi recule avec son éternel bip bip énervant, rien n’est parfait

On n’a envie que de regarder le rouge soleil et son plongeon nocturne

Les risées ventilent notre chez nous, à l’intérieur de Cavale: 29°6 cool !

La pizza est délicieuse

La nuit nous enveloppe

-On est bien

-Oui ?

-Oui.

Une journée de voyage tranquille en Equateur, que demandent les voyageurs que nous sommes ?

Oui, Tout est bien

Hasta Luego 

Texte, Georges

Photos, Claude et Georges

Camp plage du village de pêcheurs de Puerto Cayo : S : OI°21’ 06.66’’  W : 80°44’ 23.46’’

et il y a même une sirène qui entre dans nos rêves…


Publicités

3 Puntas, la maison des grillons, la maison des surprises

C’est reparti,

Enfin!

Le Pérou, Zorritos, le Pacifique, le Voyage ….Amsud chapitre 5 devient réalité,

Enfin!

Cavale, notre camion est devant nous

Enfin!

Mon tendon d’Achille n’est pas encore en grande forme, pas cool Achille et pourtant je suis resté cool 5 mois en convalescence, à attendre,  heureusement les cervicales ont été au repos, donc…..

On oublie , mais 10 mois d’arrêt c’est long… trop long!

D’accord

Oh oui d’accord

Vite partons,

Sans demander notre reste, on repart pour …. L’équateur…

Lire la suite

« EQUATEUR », dites-le avec des fleurs!

Étiquettes

, , , , , , ,

« Les Tintins » sont en Equateur, Cavale, notre camion d’aventure ronronne de plaisir, ma plume glisse sur le papier d’une nouvelle page de notre carnet de voyage, une page multicolore qui raconte, que dis-je, qui embaume et égaie cette terre américaine…

 

L’Equateur, pays sous l’équateur (logique non !), est un univers où la nature est reine et les fleurs ses diadèmes.

Et cette terre se trouve à la latitude 0, ainsi le sommet du Chimborazo avec ses 6317m est le point de la terre le plus près du soleil, parce que la terre est aplatie aux pôles.

 

 

 

 

 

 

Cette constatation est une bonne aubaine pour les incas d’hier et d’aujourd’hui, adorateurs de l’astre diurne … et sur cette terre s’épanouit à Ingapirca (un site inca), une fleur « soleil » ! Surprenantes coïncidences ?!

Lire la suite

GALAPAGOS épisode 1, Los Tintoreras, le monde sous marin en vidéo

Chose promise, chose due!

Voici la première séquence de notre voyage sous marin aux Galapagos

Oui, nous ne sommes pas des « Cousteau »ni les maitres du monde du silence! nous ne sommes que Georges, Claude, Elisabeth, des Tintins en Amérique et je crois que notre ami Tintin n’a pas souvent chaussé des palmes!

Tortues, raies Manta, poissons multicolores… le festival des couleurs est à vos pieds (palmés!)

Bonnes plongées,

Images de Georges 

Montage vidéo de Georges et Claude

notre vidéo « Mon film V1 sur YouTube https://youtu.be/mm3Dk_UhiDs

 

GALAPAGOS pas cher? C’est possible… INFOS PRATIQUES

 GALAPAGOS PAS CHER : infos pratiques…

Cet article (le 36 ème) fait suite à notre voyage « Galapagos, entre iguane et pigeon » mis en ligne dans notre blog

Je profite de l’occasion pour remercier les 2308 lectrices et lecteurs qui ont déjà jeté un oeil sur les 8701 pages feuilletées de notre blog « les Tintins en Amérique ».

Merci aux 80 commentaires, bonne lecture.

Oui, les Tintins, comme le fameux « voyageur aventurier reporter », comme « Tintin », nous avons cherché à réaliser un voyage aux Galapagos pas cher car tous les voyageurs que nous avons rencontrés nous ont certifié que les GALAPAGOS, c’est cher! Grands voyageurs et voulant le rester encore longtemps, nous aussi, nous surveillons notre budget, mais nous aussi nous voulons voir ce sanctuaire d’un autre temps… avec ses animaux étranges, ses plages de sable blanc, ses rocs volcaniques qui griffent le bleu turquoise de l’océan, et ses couchers de soleil, soleil qui rougit de plaisir à disparaître de la la scène quotidienne…  

Certes c’est cher mais pourquoi ?

Lire la suite

Quelques lignes…. au Pérou, au Chili …?

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

Interrogations ?

Lignes de quoi ? Dans ces pays andins, la coca on connait… certaines lignes…

NON! je ne parle pas de celles-là que je méprise, mais de ces lignes qui ne sont que celles du passé, des lignes de la terre des hommes.

Lignes grandioses, fascinantes et qui sont toujours une interrogation…

 

Tracées par qui ? 

Pourquoi ?

Comment ?

 

Remontons le temps, oublions l’époque d’après Christophe Colomb et filons dans le Précolombien, oublions les Incas et nous arrivons dans le monde encore très peu connu des peuplades qui vivaient dans le désert et pampas de l’Atacama (CHILI) et dans le désert de Ayacucho/Pampa del Ingenio/Nasca (PEROU)

Lire la suite

C’est grand le Chili?…. tais toi et roule!

Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

Le Chili ressemble curieusement à un ENORME haricot vert de 4300 km de long et de 180 km de large en moyenne… Pays coincé entre les Andes et le Pacifique, bref on roule du Sud au Nord soit au niveau de la mer, soit à 4000 m d’altitude…. Les paysages sont décoiffants, variés, surprenants, comme la signalisation…

 

Lire la suite

Voyage, voyage… un bain de jouvence dans un pot d’emmerdements qui sent bon la rose et le lilas

Étiquettes

, , , ,

VOYAGE VOYAGE….Persévérance, persévérance… les difficiles journées s’enchainent et ceci depuis presque deux mois ! la valse des clés à molette est notre quotidien, le voyage prend des tours et des contours bien loin de l’itinéraire établi…

Le ferry de Colonia à Buenos Aires, ce gros bateau qui accepte les camions ne Lire la suite

Premières impressions brésiliennes

Étiquettes

, ,

Cavale, notre Putain de camion,  jouant toujours des siennes… la boite transfert ronronne de plaisir mais n’est-ce pas le chant d’une sirène qui nous entraine dans les abysses ?…. Ces chants des cardans ou pignons, roulements… nous angoissent un peu et notre trip de 20 000 km est devant nous !

No sé!

 

A Montevideo, aucun garagiste (sauf les baratineurs qui connaissent tout !) ne sait, ne peut ou ne veut démonter la boite transfert de notre Cavale, incroyable … Seul les établissements Sisler vont peut-être pouvoir libérer un créneau de quelques jours de travail pour voir si ses mécanos peuvent réaliser un miracle, c’est-à-dire trouver l’origine de ce bruit étrange de transmission… En effet le chant du tac tac rythme avec angoisse les km parcourus… mais pour combien de temps ?

Lire la suite