GALAPAGOS PAS CHER : infos pratiques…

Cet article (le 36 ème) fait suite à notre voyage « Galapagos, entre iguane et pigeon » mis en ligne dans notre blog

Je profite de l’occasion pour remercier les 2308 lectrices et lecteurs qui ont déjà jeté un oeil sur les 8701 pages feuilletées de notre blog « les Tintins en Amérique ».

Merci aux 80 commentaires, bonne lecture.

Oui, les Tintins, comme le fameux « voyageur aventurier reporter », comme « Tintin », nous avons cherché à réaliser un voyage aux Galapagos pas cher car tous les voyageurs que nous avons rencontrés nous ont certifié que les GALAPAGOS, c’est cher! Grands voyageurs et voulant le rester encore longtemps, nous aussi, nous surveillons notre budget, mais nous aussi nous voulons voir ce sanctuaire d’un autre temps… avec ses animaux étranges, ses plages de sable blanc, ses rocs volcaniques qui griffent le bleu turquoise de l’océan, et ses couchers de soleil, soleil qui rougit de plaisir à disparaître de la la scène quotidienne…  

Certes c’est cher mais pourquoi ?

Les iles Galapagos sont à 1000 km de la côte sud américaine, perdues au milieu du Pacifique, le site est protégé, que dis-je surveillé, les guides sont souvent obligatoires et c’est un parc national de l’Equateur qui est un pays avec un niveau de prix presque comparable à celui des pays européens (remarque : sauf les salaires qui sont plus élevés ou vraiment plus bas que chez nous, et le carburant, prix moyen de 0,23 euros le litre! qui dit mieux! il est vrai que l’Equateur est un pays producteur de pétrole et que l’état ne taxe pas le carburant!) (autre remarque : chez nous le litre de carburant hors taxe TIPP est d’environ 0,40 euros le litre de carburant, soit en 2018, environ 60 à 70 % de taxe selon le carburant, la région etc, vous imaginez le montant de la fameuse TIPP – la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers – qui frappe nos porte-monnaies ! et on nous parle sans cesse de l’impôt sur le revenu, sur la fortune et on oublie trop souvent les impôts indirects comme la TIPP, la TVA etc ….)

Quelques lignes d’introduction : Par respect pour la nature, pour les pauvres gens qui vivent difficilement sur ces iles, sur ces terres lointaines américaines, pour faire  travailler au mieux les locaux, pour pouvoir bien contrôler ses dépenses et la qualité des prestations achetées sur place….

 

Pour moi voyager pas cher ce n’est pas le faire sur le dos des pauvres gens. C’est aussi cela vivre équitablement ! Un principe, je ne marchande jamais, surtout pas la nourriture, j’achète si cela m’est possible c’est tout. Je n’arrive pas (heureusement) à oublier que je suis un riche européen (merci à mes aïeux qui ont travaillé durement) et qu’eux, les locaux, sont, pour beaucoup, très pauvres.

Voici quelques remarques et conseils pour bien voyager sans (trop) gaspiller et pour se faire plaisir et surtout être maitre de son voyage (c’est presque possible !)

On plante les décors :

Voici notre voyage « Galapagos pas cher » : nous avons établi un itinéraire le plus complet possible, en choisissant les options à moindre coût. Claude, Elisabeth et moi, nous avons voyagé sac au dos, sans avoir fait aucune réservation auprès d’agence du continent (sauf les aériens), nous avons fait nos résas sur place à Puerto Ayora et Puerto Villamil et nous nous sommes baladés tranquillement, avec plaisir, libre comme l’est un « routard ». Notre camion 6×6 « casa rodante » que l’on a nommé CAVALE est resté en gardiennage au Perou…

1 / infos sur les tarifs et législations en vigueur … Les Galapagos c’est cher, et parfois très cher !

  • le vol aérien de 300 à 500 $ par personne, (GAYAQUIL/BALTRA AR)
  • sur les iles, la nourriture est chère, et on ne peut pas venir avec des fruits, légumes, viandes fraiches : motif de l’interdiction : raisons sanitaires protectrices. Le contrôle se fait à l’embarquement et en cas de non-respect, les amendes sont « salées »
  • les chambres d’hôtel idem, et on n’a pas le droit de camper sur les terres des Galapagos. Le matériel de camping doit être déclaré et « mentionné ou plombé » sous peine d’amendes ! Son utilisation est interdite par respect pour la faune et la flore, pour la propreté des iles, pour les maladies transmissibles aux animaux
  • les taxes sont d’un coût parfois très élevé et elles tombent comme les feuilles en automne, taxe de 100 $ par personne pour le parc, une taxe de 20 $ pour entrer dans la ville de Puerto Ayuro (ile Santa Cruz), de 10 $, pour la ville de Puerto Villamil (ile Isabela)…
  • sans oubliez les péages des bateaux taxis qui vont du bateau à la jetée du port 1$ pour 2 mn etc
  • et les services sur place… de l’Internet aux randonnées découvertes, snorkling (40$ à 50$ par personne pour une demi-journée, 150$ par personne pour une balade en mer pour l’ile Seymour, etc), plongée … sans parler des fameuses croisières (4 jours 3 nuits, env 3 000 $ par personnes !)
  • etc…
  • Au secours, j’ai le tournis!

On corrige (un peu) le décor :

2/ Choisir sa saison pour aller aux Galapagos

Il faut éviter les périodes des grandes vacances (en hiver pour les américains du Sud), en été pour nous car tous les tarifs augmentent (aérien, hôtellerie etc) et en plus il y a un monde fou !

Je vous conseille avant les vacances de Noel, fin nov début décembre.

3/ tarif aérien – infos vols:

  • il est sûrement inutile (vous le faite sûrement, of course) de vous dire qu’il faut passer des heures à surfer sur le net pour découvrir « le » vol promo qui soulagera votre budget voyage. Il est surprenant de constater que pour les touristes « des pays riches » les tarifs sont corrigés à la hausse ! par exemple vous réservez un vol depuis la France, ou même le Chili ou le Pérou par le système en ligne de réservations, ces pays proposent des tarifs élevés, vous cherchez sur le site de la compagnie choisie en Equateur, le tarif est revu à la baisse (pour le même vol sur la même compagnie !)
  • Choisir un vol de Guayaquil à Baltra est mieux car vous ne perdrez pas de temps sur l’ile de San Cristobal avec une nuit d’hôtel nécessaire pour pouvoir prendre le vol retour
  • Toutes les compagnies proposent des vols d’une très bonne prestation (c’est pour les touristes = $ !) Nous avons choisi la LAN (ou LATAM) billet acheté sur le site équatorien, vol très bien et tarif correct
  • Attention : les contrôles des aliments transportés (42 produits interdits !) se font à l’enregistrement à l’aéroport de Guayaquil et à l’aéroport d’arrivée ! les amendes se chiffrent à plusieurs centaines de $, idem pour les contrôles et amendes si vous ne déclarez pas votre matériel de camping. On ne plaisante pas sur ce sujet, pour le respect de la vie sur les iles Galapagos. (les Iguanes et autres bestioles ne s’en porteront que mieux…)

4/ Taxes et taxes :

inutile de penser discuter… on paie

5/ Notre itinéraire : LES GALAPAGOS PAS CHER, c’est possible!

 J1 – vol Guayaquil / Baltra – transfert en bus de la compagnie (free) puis en ferry (1$ par personne) et bus local (2$ par personne) jusqu’à Puerto Ayora.

recherche de ….

…..notre hotel à Puerto Ayora (ile SANTA CRUZ) hotel choisi : Brattle hotel.

et nous avions une chambre déco à la mode Galapagos, Claude est en recherche du cadrage…

Cuisine à disposition et sourire du personnel garanti

 

J2 – balade à pied AR (free et sans guide) 2,5 km x 2 de Puerto Ayora à Bahia Tortuga , une plage au sable blanc que les iguanes apprécient énormément!

et le soir le site « station de recherche de Charles Darwin »  (les tortues géantes) (free) suivi d’un magnifique coucher de soleil  (free aussi, ouf !)

 

J3 – excursion en taxi (40$ AR pour un taxi 3 ou 4 personnes) au rancho Primicias (entrée 5$ par personne) pour voir de très près les tortues géantes et faire une mini rando pédestre style balade à touristes dans un tunnel de coulée de lave (bof ! pas de photo affichée car j’ai honte!)

 

J4 – liaison pour l’ile Isabela (billet acheté sur le port de Puerto Ayora, il y a beaucoup d’agences sur le port qui vendent des billets pratiquement toutes au même prix) par bateau rapide (env 2 heures de tape cul ! choisir une place à l’arrière du bateau près du moteur et de ses effluves de pétrole, c’est malgré tout plus confortable car à l’avant, selon la mer vous penserez à moi !)  pour rejoindre l’ile d’Isabela (30$ personne) et 2 transferts par bateaux taxi du port (1,5 $ par personne) + taxe pour Puerto Villamil (10 $ personne)

Balade et snorkling à la « Concha Perla » free et sans guide obligatoire, on voit des poissons, des tortues, des otaries et si vous avez de la chance, des petites raies Manta. l’eau est fraiche, pensez à prendre des gilets isothermes de plongée (ou combinaison courte)

 

J5 – balades sur les sentiers aménagés pour voir l’intérieur de l’ile, le centre d’élevage et reproduction des tortues géantes à carapaces plates, admirer la flore, les mangroves, les étangs peuplés d’oiseaux échassiers et autres, des iguanes et otaries… (free sans guide obligatoire)

Balade à la « Bahia Amor » pour voir le lieu de rencontre des iguanes et ils pullulent…comme les crabes noir ou rouge . En longeant la plage, au bord de la plage, dans quelques cm d’eau, des petits requins et petites raies jouent dans les eaux comme nos enfants sur la plage… et le soir le soleil rougit les cieux du couchant, c’est beau!

J6 – excursion (guide obligatoire) pour un ilot volcanique « Las Tintoras » en bateau avec Sebastian, notre guide très sympathique de l’agence ISATOUREX (40 $ par personne, + un tip de 5 $ par personne) pour 1h de snorkling. L’agence propose des locations de combinaisons isothermes (prix à négocier de 0 à 10$ par personne) très belle plongée très calme, pas de courants ravageurs, eau pas trop froide – coraux, poissons multicolores,  gros poissons perroquets, raies Manta, tortues marines, étoiles de mer etc

Puis une rando pédestre et en bateau pour voir les « petits pingouins de Galapagos » le dortoir des requins et les célèbres fous à pieds bleu sans oublier nos iguanes omniprésents… Une belle excursion

J7 – retour à Puerto Ayora en bateau rapide (nous avons pris nos billets sur le port agence du bateau Blue Fantasy) et bateaux taxis du port (tarifs idem à l’allée)

J8 – retour sur Guayaquil en bus puis ferry puis avion, ….. si vous devez prendre une chambre à l’aller ou au retour : « DC Suite Hotel » à côté de l’aéroport et pas loin du terminal bus ( 50 $ pour une chambre à 2/3 lits )  email dcsuites.gye@gmail.com et tel +593 4 2925123 , et … Christian et sa voiture viennent vous chercher à l’aéroport – hôtel très correct.

6/ NOTA :

  • Nous avons choisi le vol AR de Guayaquil à Baltra, et non l’option d’arrivée à l’aéroport San Christobal, ainsi on perd moins de temps et surtout on n’est pas pas obligé de passer une nuit dans un hotel de l’aéroport de l’ile de Baltra.
  • Nous n’avons pas fait l’excursion et  balade sur le volcan (Sierra Negra) de l’ile Isabela, cette excursion en camion et avec un guide (obligatoire) nous a paru être une balade poussiéreuse « en tape cul camion » pour touriste! avec seulement une ½ h de rando pédestre sur un flanc du volcan (le tour du volcan : 11 km est oublié) et souvent les nuages ou brouillard sont de la partie…
  • Nous n’avons pas pris l’option « croisière » car en cette période le Pacifique n’est pas très calme (mal de mer !) et on ne descend pas toujours sur les autres iles pour faire des excursions (… il y a partout presque la même faune et flore) En plus,  sachant qu’il y a peu de touristes, il y a peu de départs de croisières donc peu de places vendues au tarif « last minute ». Les tarifs « last minute » proposent des réductions de 30 à 50 %. Pour info une croisière « tout compris » plein tarif, coute 3 000 $ par personne pour 4 jours et 3 nuit sur un bateau voilier (avec moteur…)
  • Nous avons vu (presque) le maximum de la faune et de la flore des Galapagos en suivant notre circuit de 8 jours de balade! et un bel éventail de paysages des iles Galapagos. Certes on peut rester des jours en croisière, admirer toutes les iles merveilleuses des Galapagos, voir la faune et la flore qui vivent loin des sentiers touristiques, mais cette fois vous ne voyagerez plus en « Galapagos pas cher! »

7/ Hôtellerie sur les iles Galapagos (que nous avons sillonnées sac au dos)

Nous vous recommandons 2 hôtels que nous avons choisis et utilisés, certes il en existe d’autres, à vous de choisir et de faire votre expérience…

  • Nous avons choisi l’option de loger dans des petits hôtels qui proposent la possibilité de faire sur place ses repas. C’est super, très convivial car on rencontre d’autres voyageurs (souvent avec nos grands âges on est un peu des pièces de musée !) et nous avons pu cuisiner des darnes de thon frais, des langoustes achetées sur les marchés, salades, fruits, et pris de vrais petits déjeuners avec pain beurre et café noir et, en plus du plaisir à déguster les délicieux produits locaux, nous avons limité nos dépenses…
  • Nous avons choisi le « Brattle hotel » (15 $ par personne pour une grande chambre avec vue sur le port et le Pacifique) à Puerto Ayrora (ile Santa Cruz) adresse : via Baltra y Enrique Fuentes email florgalapagos2000@yahoo.com et tel + 593 5 25 26 581- Très correct
  • La « Possada Caminante » le nouvel hôtel (50 $ pour une chambre à 3 lits) à Puero Villamil (ile Isabela) adresse : Cormoran y Pinzon Artesano email
  • posadadelcaminante@hotmail.com et tel +593 252 94 07 (le propriétaire vient vous cherchez sur le port le jour de votre arrivée) – Très correct

 

 

 

 

8/ Banque et DAB – Agences  de voyages sur les iles:

  • DAB Banque de Guayaquil sur le port de Puerto Ayora,
  • Pas de distributeur DAB sur l’ile Isabela
  • Nous vous conseillons de faire vos « achats de services », excursions sur place, dans les agences des iles Galapagos, il y en a beaucoup, prenez votre temps, comparez, vous aurez des tarifs corrects et les réclamations seront possibles sur place si vous êtes insatisfaits. Oubliez l’option d’achat de prestations touristiques dans les agences des villes du continent sud-américain ou autre…

 

Georges, Claude et Elisabeth SCHALLER (et notre ami Iguane) vous souhaitent un « BON VOYAGE…pas cher…. »

 

..à vos calculettes!

Publicités