Étiquettes

, ,

Comme vous le savez peut être, notre camion Cavale est un « ancien » compétiteur du Paris/Dakar, quand cette course sillonnait les pistes d’Afrique, se faufilait entre les dunes du Sahara, là où Thierry Sabine, Balavoine, et le pilote de l’hélicoptère d’assistance sont décédés dans un accident en voulant porter assistance à des concurrents perdus dans une tempête de sable. C’était à l’époque ou la France fredonnait « salut je m’appelle Henry…. » DAKAR Argentine colo reduc2000 GS NIKOND700_DSCN0053
Thierry Sabine était un passionné des sports mécaniques et un amoureux de l’Afrique, du Sahara, de l’engagement total de l’homme dans son destin et il a inventé ce grand raid : le Paris Dakar.
Cette course n’a jamais été vraiment ma tasse de thé ! A cette époque, il y a 40 ans, je tournais la page d’une vie de technicien en mécanique, oubliais les courses de motos sur circuits et, sans vraiment le savoir, je devenais un « découvreur » du monde, des autres et….de moi-même. Je m’engageai à fond dans cette vie qui est devenue MA VIE, voilà pourquoi je reste attaché à la vie de Thierry.
En 2009, Amaury sport a repris le flambeau, le Paris Dakar a dû fuir l’Afrique et la 38ième édition continue sa course folle sur les pistes de l’Amérique du Sud, des Andes, est devenu le « DAKAR ».
Et en ce jour de janvier, avec Claude, avec Cavale, nous avons planté notre camp le long d’une piste des Andes d’Argentine à plus de 4000m d’altitude. Dans un univers grandiose nous sommes devenus des spectateurs curieux, pour essayer de comprendre le phénomène Dakar.  DAKAR Argentine colo reduc2000 CS NIKONCoolpix2_DSCN4683
Cavale, malgré son grand âge, piaffe d’impatience, il veut revivre ! Et en plus il a été reconnu par les organisateurs qui sont maintenant des têtes blanches, il est redevenu « Dakar ».
7h du matin, les rayons du soleil levant caressent le décor, au loin, un bruit, que dis-je, une sirène émerge du lointain. Un homme debout sur sa monture, dans un nuage de poussière ocre, le regard fixé sur la piste roule au « max » vers son destin. DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7417
C’est beau, motard, je t’envie, j’aime tant rouler à moto…
DAKAR Argentine colo reduc2000 GS NIKOND700_DSC7426
Et les 143 motos s’égrènent dans le petit matin. Une pose, puis arrivent les quads et les buggys, sortes de coléoptères métalliques, ils sont patauds devant la grâce, l’agilité, des motos guidées par des cavaliers expérimentés et courageux.

DAKAR Argentine colo reduc2000 CS NIKONCoolpix2_DSCN4756

Les 46 conducteurs de quad dont certains enfermés dans leur cabine grillagée, semblent être des fauves en cage ! DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7517DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7516

Le peu de public est heureux, venir en spectateur sur ces pistes n’est pas pour tout le monde, il faut un 4×4 et le budget en conséquence, l’ambiance est bon enfant.

DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 CS NIKONCoolpix2_DSCN4713

 

DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 CS NIKONCoolpix2_DSCN4838
On attend avec impatience les reines des pistes, les voitures….
La sirène des moteurs des motos est vite oubliée devant le cri strident des moteurs en furie. Incroyable, la Peugeot 2008DKR du « énième » champion du monde Sébastien Loeb, est là devant nous en un quart de seconde, sur la piste, avec grâce elle danse, se faufile entre les mottes et les ornières. Quelle dextérité ! DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7450DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7447110 voitures, Peugeot, Mini, Toyota, Hummer…. Se succèdent, s’affrontent pour faire un bon chrono, pour être en bonne place quand la course aura ses « vrais » épreuves de course où tous les véhicules seront sur la même ligne de départ, des petits aux grands, des motos aux camions!
Les fédérations des sports mécaniques détestent cordialement cette course car les amateurs et les professionnels sont à la même enseigne, et, comme le voulait Thierry, cette course est une course organisée comme les joutes « de mauvais garçons », pas comme celles des jeux du cirque, formule 1 en tête. Plus grave (pour eux !) les retombées financières, la pub et tous les droits ne tombent pas dans les caisses (et poches) des fédérations.

DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7659
Les 556 concurrents et concurrentes sont à égalité pour se perdre, ou pas, sur les pistes qui sillonnent les Andes. Ces rubans de lumière qui relient les hommes des vallées perdues.

 

DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7666Tous ont obligatoirement le même système simple de navigation, loin des GPS informatisés.

 

 

Mais ici, on attend le must, la venue des camions, ces monstres avec leur moteur de 1000 chevaux (et la puissance limitée !). Oui ici, on ne parle que d’eux, et Cavale, notre camion, est admiré, photographié comme une star, lui qui est proche de la retraite. Etrange contraste, chez nous on ne parle jamais ou si peu de ces incroyables engins de course, est-ce parce que les fédérations n’ont pas la main mise sur ce business ? Est-ce parce que les écolos trouvent que les camions consomment trop de carburant, polluent trop, cassent les pistes ???? (Le DAKAR subventionne les états pour une remise en état des pistes, subventionne des associations pour l’assistance médicale des habitants des hautes terres andines…)DAKAR Argentine colo reduc2000 GS NIKOND700_DSC7626 et nous rappelle      qu’à Paris, un sinistre 13 novembre 2015….

1 heure d’attente et le tonnerre nous est tombé sur la tête.
55 camions Tatra, Kamas, Man, Iveco tous plus beaux les uns que les autres nous ont scotchés sur le bord de la piste ! Le vrai grand spectacle a commencé à midi. DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7531 et Cavale est devenu tout petit, lui qui était fier de ses 400cheveaux et de ses 16 tonnes, tout faible devant ses jeunes frères ! DAKAR Argentine colo recadre reduc2000 GS NIKOND700_DSC7548
La grande messe se termine vers 15h, enfin une messe que j’ai pu suivre complètement et sans bondieuserie ni de bonnes paroles.( Je règle mes comptes avec les curés et papes de tout poil de toutes religions, avec ceux qui diffusent l’opium du peuple! Merci Karl Marx).

Nous filons vers la ligne d’arrivée de l’étape pour voir les hommes et leurs étranges machines. Les rencontres sont possibles sur le paddock, cordiales, tranquilo. Le Dakar n’est pas guindé, il est poussé par la beauté des lieux vers une certaine sérénité parfumée de fureurs mécaniques. A ne rien y comprendre!
Moi, j’admire les hommes, les machines DAKAR Argentine colo reduc2000 CS NIKONCoolpix2_DSCN4915 et leurs nouvelles techniques, DAKAR Argentine colo reduc2000 GS NIKOND700_DSC7734                             Tous nous apprécions la gentillesse des organisateurs.

Mauvaise journée pour le pilote du camion Tatra,DAKAR Argentine colo reduc2000 GS NIKOND700_DSC7712 il vient de se faire doubler à quelques km de l’arrivée par un camion MAN qui sera le vainqueur de l’étape….
Mais tous veulent la couronne de lauriers, en attendant la couronne a encore beaucoup d’épines!

DAKAR Argentine colo reduc2000 CS NIKONoolpix2_DSCN4685
Ah! j’oubliais, les résultats de la course, nous on s’en fout ! Nous, on a aimé simplement cette grande odyssée qui se déroule dans des décors grandioses.
Le DAKAR, si décrié sur notre vieux continent a été suivi par plus de 1 milliard de spectateurs et téléspectateurs dans le monde entier ! Une belle promotion pour ces pays et régions si beaux et… si pauvres. Fassent que les peuples des Andes puissent en profiter.
Et n’oublions pas que cette course a été inventée dans notre vieille France par un homme passionné.
Merci Thierry
Ps, les photos sont toujours de Georges et Claude.
Veuillez nous excuser pour la tardive mise en ligne de cet article mais nous sommes en Bolivie, les liaisons Internet sont ténues, et nous sommes allés dans le Sud Lipez, loin de tout. ( nos prochains articles)

Publicités