Étiquettes

, , , ,

Lentement, nous arrivons au terminus de notre étrange croisière, juste le temps de jeter un coup d’œil sur le cimetière de cargos, de ferraille, qui s’étale à l’orée du port et nos regards filent vers un horizon de Montevideo, de gratte-ciel dont certains sont d’une architecture bien soviétique ! J’ai l’impression de retrouver Moscou.

DSCN8980 reduc 1500

P1120370réduc1500

29 jours coincé sur un cargo, la vie de marin sur un cargo est monotone, ennuyante, ce n’est pas pour moi. 29 jours à vivre avec d’autres Tintins, à écouter les motivations de ces voyageurs. Je me sens un peu seul dans mes idées, mais j’ai l’habitude ! A chacun son voyage, le mien n’est pas mieux que le leur. Il est juste un peu différent et la différence donne de la richesse à une culture. Seul Jean Marie et Maryse, Annette et son mari resteront en mémoire. Vite tournons la page!

P1120395corrigé et réduc1500

Les formalités administratives d’immigration sont réglées au pas de course dans une ambiance décontractée, le seul vrai problème est de trouver un douanier qui doit valider le formulaire d’entrée du véhicule sur le sol de l’Uruguay, l’importation temporaire par voie maritime est dans ce pays, fixée à 365 jours (ce document est très important et ne doit pas négligé ou perdu, sinon, à la sortie du pays, il faut payer des taxes d’importation et la note est salée, pas de faux pas de danses !)

DSCN9112 corrigé et reduc 1500

Je plante mon premier camp de base, sur un terrain près du phare, « le Faro ». La première nuit sera constellée d’allers et de venues de voitures avec sono techno à fond et belles de nuit en mission. J’ai l’impression d’avoir planté mon camp dans le bois de Boulogne !

Claude me rejoint le 27 octobre et nos retrouvailles dans le hall d’arrivée de l’aéroport de Montevideo, comme pour beaucoup, s’épanouissent dans un décor informel qui se veut résolument moderne. Je déteste les aéroports et leur ambiance organisée pour voyageurs pressés.

DSCN9043 reduc1500

DSCN9090 corrigé et reduc1500

Montevideo, au bord du Rio de La Plata je plante notre camp de base derrière une station d’essence. Le personnel très sympathique rêve devant notre camion Cavale, en pensant au Paris Dakar! Le soir, rituellement, les citadins posent leurs chaises de camping accolées leur voiture et au bord de l’eau, viennent déguster leur fameux maté en admirant le coucher de soleil. Romantisme garanti! Le matin d’une journée printanière, quelques moins jeunes et surtout des jeunes hommes et femmes, font du jogging, du vélo, du stretching… Comme chez nous, seules les personnes sveltes pratiquent et… exposent leur beauté musculaire… Pas de changement sur la plage!

DSCN9008 reduc 1500

Les jours suivants, une tempête se déchaine. Les palmiers plient sous les rafales d’un vent glacial, la pluie ruisselle des cieux noirs qui s’écrasent sur la terre, se noient dans le rio de la Plata. L’Amérique sort le grand jeu, et nous accueille en cinémascope à la Hitchcock. J’aime !

DSCN9096 corrigé et reduc1500

Le vrai voyage est devant nous, nous allons enfin vivre nos premières aventures de « Tintins » en Amérique….

DSCN9115corrigé et réduc1500

Publicités